Sud Essone - Tourisme en action
Paris Region « Source of Inspiration »

Pays de l'Etampois

L’Étampois possède un patrimoine paysager remarquable qui se décline entre plateaux, coteaux et rivières. Les vallées abritent des villages pittoresques et la Beauce laisse émerger les clochers des églises au milieu des grandes étendues de champs dorés.
A l’extrême sud de l'Essonne se cachent de nombreuses demeures de plaisance donc le château de Méréville est le meilleur exemple.
Le paysage rural du sud-Essonne est également apprécier pour son charme, son calme et ses trésors cachés, tels les fermes Beauceronnes, églises, moulins, lavoirs.

Les collections de beaux-arts et d'archéologie présentées au musée intercommunal reflètent les richesses patrimoniales de l’Étampois.
Situé sur le coteau, le château d'Etampes surplombait l'ensemble de la vallée pour surveiller les principaux axes de circulation. Il n'en reste aujourd'hui que le donjon nommé la tour de Guinette.

A la Renaissance, l’Étampois voit s'implanter de grandes propriétés agricoles sous la forme de demeures seigneuriales ou manoirs.
A l'issu de la seconde guerre mondiale le Pays de l’Étampois se reconstruit progressivement.
La ville s'agrandit ensuite dans les années 1960 avec la création du quartier de Guinette.

Les hôtels Saint-Yon, Anne de Pisseleu et Diane-de-Poitiers sont les témoins de l'architecture de la Renaissance avec le putti, médaillons et lucarnes de style François Ier.
Ces demeures de plaisances construites pour les nobles et riches bourgeois rendent aujourd'hui hommages aux duchesses d’Étampes et favorites royales en portant leurs noms.

Les Portereaux sont une vanne fortifiée faisant partie de l'enceinte d’Étampes protégeant le centre-ville et le quartier Saint-Gilles à partir de la Renaissance.

Le cresson est consommé a Paris depuis XI e siècle. Cette plante vivace a trouvé dans la vallée de la Juine sa terre d’élection au XIX e siècle.

L'hôtel-de-ville d’Etampes s'impose en centre ville par son architecture et sa composition harmonieuse. Ancien hôtel particulier de la famille Doulcet, il devient maison commune en 1518.
La partie rénovée reçoit alors un décor néogothique tandis que les nouveaux bâtiments présentent un décor François Ier.

La variété des églises du pays de l’Étampois relève de deux influences. Dans les vallées, surmontées de clochers en pierre, elles expriment des caractéristiques de l'architecture francilienne.
L'église romane de Puiselet-le-Marais en est remarquable par son homogénéité stylistique et son authenticité.

Le portrait royal sculpté, datant de 1130 présente encore des traces de polychromie. Cet édifice abrite également des témoignages de la Renaissance tels que le vitrail des Sibylles, des peintures murales ainsi qu'un orgue Suret de Notre Dame d’Étampes.
<
  • Pays de l&#039;Etampois
  • Pays de l&#039;Etampois
  • Pays de l&#039;Etampois
  • Pays de l&#039;Etampois
  • Pays de l&#039;Etampois
>
Infos pratiques
Place de l'Hôtel de Ville et des Droits de l'Homme
91150
Étampes
Tél :
01 69 92 69 00
Ouverture
Toute l'année, tous les jours.